Planeurs

Nous disposons de 2 planeurs :

  • un biplace Twin Astir D-8150 qui peut être utilisé pour l’Ecole et pour la Voltige
  • un Astir, monoplace de début dans la continuité du Twin Astir
  • un LS4, monoplace pour les vélivoles lâchés

 

Ces planeurs sont parfaitement équipés pour assurer une sécurité optimale pour les utilisateurs :Radio, Flarm…

 

 

Plus qu’un loisir , le pilotage d’un planeur est également un sport où le dévouement de tous permet à chacun de goûter aux joies du vol sans moteur.

Pour se maintenir en l’air, le planeur a besoin de rechercher les courants d’air ascendant d’origine soit thermique grâce à l’échauffement du sol ( le vol thermique ) , soit dynamique grâce au vent ( le vol de pente et le vol d’onde ) :

  • le vol thermique consiste à utiliser les ascendances déclenchées par l’échauffement du soleil au sol. Le planeur recherche au sol les surfaces claires. Il exploite en général ces ascendances en spirale qui sont souvent matérialisés par des nuages en forme de chou-fleur ( les cumulus ) .
  • le vol de pente consiste à longer le relief sur lequel souffle perpendiculairement le vent qui est dévié vers le haut.
  • le vol d’onde exploite le mouvement ondulatoire de la masse d’air en altitude généré par un relief qui peut-être matérialisé par des nuages immobiles en formes de lentille ( les lenticulaires ) . Le planeur surfe sur la partie montante de l’onde comme un surfeur sur une vague .

Le vol à voile est un sport ouvert à tous . Il suffit :

  • d’avoir 13 ans et mesurer 1m50 pour débuter,
  • d’avoir 14 ans pour être « laché » ( voler seul ),
  • d’avoir 16 ans révolus pour la délivrance du brevet de pilote planeur et la licence qui l’accompagne ( il autorise le vol sur tout le territoire européen ) .
  • d’être inscrit dans un club affilié à la Fédération française de Vol à Voile .
  • de satisfaire à un examen médical tous les 5 ans avant 40 ans, 2 ans avant 50 ans, tous les ans ensuite .

L’obtention du brevet de pilote marque le début d’un long périple au cours duquel le vélivole peut effectuer des épreuves de plus en plus difficiles mais exaltantes :l’ensemble de ces épreuves constitue les certificats de performance, ils sanctionnent les différents niveaux atteints par le pilote au cours de sa carrière aéronautique :

  • Brevet D ( d’argent ) : un vol d’une durée égale ou supérieure à 5 heures, un gain de hauteur de 1000 mètres, un vol de distance de 50 kilomètres en ligne droite .
  • Brevet E  ( couronne d’or ) : un vol de distance de 300 kilomètres, un gain de hauteur de 3000 mètres .
  • Brevet F ( couronne d’or avec trois diamants ) : un vol en circuit fermé de 300 kilomètres, un gain d’altitude de 5000 mètres, un vol de distance libre de 500 kilomètres.

En cadeau pour ceux qui sont allé en fin de page, les videos de Samuel Dupland qui présente son planeur de collection, Bréguet 901.