Inversions Automnales

 

Serre Poncon 03/11/16

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les vieilles images

Images issues des archives départementales des Hautes Alpes. A l’époque, l’Aéro-club Alpin était la seule structure sur l’aérodrome.

 

Les cartes VAC de l’époque

 

Les installations de l’Aéro-club Alpin, les seuls installations du terrain :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Histoire | Laisser un commentaire

Papys groupés

Les Hautes Alpes est un pays de montagne où on y vole en pente mais où il fait aussi bon vivre et profiter de retraites bien mérités. Ancien pilote on y devient pilote ancien.

Robert, Vincent et Denis n’étaient pas fait pour se poser ensemble, l’un était formé pour se poser sur l’eau qui bouge, les autres sont fait pour « bien » voler, et pourtant ils sont notre fierté pour voler ensemble et aile dans aile à l’aéroclub alpin !

Même si cette vidéo ne vous apportera pas le sensationnalisme des caméras embarquées en avions de chasse, les connaisseurs sauront reconnaitre la performance et la précision du pilotage.

Nous sommes dans des avions légers, soumis aux turbulences et aux aléas aérologiques. Les avions ne sont pas du tout les mêmes, bien que de la même base de DR400, et donc difficiles à synchroniser. L’avion de tête F-HCPL est notre DR400 ecoflyer 135, l’autre avion filmé est F-BTZP est notre 120 chevaux,  et enfin l’avion de prise de vues est notre F-GEIU avec 160 chevaux.

Nos papys nous ravissent depuis bien longtemps, mais c’est la première fois que nous partageons des images de leurs performances.

Merci aux Papys !

Publié dans Actualités, Non classé | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Déneigement de la piste

Merci au pilote !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

VOL LOCAL : CEÜSE/SERRE-PONCON

Publié dans Actualités, Avion, Recit | Laisser un commentaire

Tour de piste 21

Lundi 9 Janvier 2012, mon premier vol de l’année, en 2012 il fera encore beau sur Tallard.

Publié dans Avion, Recit | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Finale 03 Tallard sous la pluie

Il ne pleut jamais chez nous, sauf à l’occasion. Un petit film de Serge pour se souvenir que ce jour il a plu.

Publié dans Avion, Recit | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Navette Discovery

DISCOVERY

Cliquez sur le lien ci-dessus pour piloter cette célèbre navette spatiale. Attention ! c’est un peu plus compliqué que F-BTZP.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Récit d’un vol presque ordinaire

Tallard, ou la porte du rêve…

La journée s’annonce prometteuse. Les premières bulles s’épanouissent dans un ciel serein. Les grands oiseaux inertes, aux ailes  majestueuses attendent , sagement alignés, la brise qui va leur donner vie.

 

Le largage a eu lieu le long de la falaise de la petite Ceüze, rapidement la montagne de Ceüze puis le pic de Bure nous prodiguent de leur souffle bienveillant. La montagne de Feraud prend bientôt part à la fête sa respiration puissante nous offre une traversée détendue de la vallée du Drac. Le Valgaudemar ne demande qu’à nous accueillir. Les Bans majestueux sont l’ultime messager de la nature qui a décidé de nous livrer l’accès à son domaine le plus intime : le Massif des Ecrins.

Le Pelvoux, puis la montagne des Agneaux nous offrent à leur tour leurs pentes bienfaitrices et le glacier blanc resplendit de sa blancheur immaculée.

La Meije est toute proche mais la masse d’air qui l’entoure n’est plus si propice. Dame nature nous signifie qu’elle ne se livrera pas davantage aujourd’hui.

La sagesse commande le retour. L’aérodrome se rapproche et le rêve prend fin. Deux heures se sont écoulées depuis notre départ lorsque nous reprenons contact avec le sol.

Deux heures d’horloge mais n’étions nous pas hors du temps ?…

La position privilégiée de l’aérodrome de Gap Tallard nous offre un accès rapide à l’un des derniers domaines préservés. La nature nous offre une clé précieuse pour accéder à un monde plus secret et plus précieux encore : celui de la plénitude intérieure, mais elle n’est pas serve et nous devons toujours observer avec humilité les messages qu’elle nous transmet. La transgression peut être lourde de conséquences.

Notre petite structure ne peut offrir le confort et les services d’un grand club. Le bénévolat  en est désormais l’épine dorsale. Vous pouvez découvrir ce que vous-mêmes êtes disposé à apporter : la chaleur humaine. Autour d’un petit noyau de pilotes confirmés et des instructeurs, il y a place pour les néophytes. Ils pourront bénéficier de leurs conseils amicaux et pertinents pour acquérir l’expérience indispensable afin que le rêve ne soit pas altéré par l’inquiétude.

Nos instruments de musique sont :

  • 2 monoplaces récents et bien adaptés à la montagne  (un pégase et un LS4).
  • Un biplace école performant TWIN 2 Acro.

La nature nous fournit la partition. Nous partageons la même passion. Il nous est possible de jouer ensemble.

Publié dans Planeur | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Historique

L’Aéro-Club Alpin est officiellement né le 6 Août 1930 , date de sa déclaration en préfecture .

Le siège social est alors au syndicat d’initiative de Gap, et le restera jusqu’en 1987 , où il sera transféré à l’aérodrome de Tallard.

Peu de traces des débuts.

Seul un nom apparaît à travers une signature sur la déclaration en préfecture : M. F. Lombard;  le premier compte-rendu d’assemblée générale, quant à lui, date de 1933 … L’ACA ne représente alors qu’une poignée de personnes regroupées autour d’un avion : Potez 36.

 

Aucun rapport d’activité n’est parvenu à la préfecture de 1939 à 1942, le club ne répond pas aux sollicitations de l’administration : la piste, occupée par les italiens, est barrée de nombreuses tranchées pour la rendre impraticable à l’aviation ennemie ….

L’activité repart en 1945 avec des avions comme les Stampes, Lucioles, Storchs et autres Pipers … La fin des années 40 marque aussi le début du vol à voile sur la plateforme avec des planeurs comme le C800 ou le 25S …

En ce début des années 50, avec l’arrivée à la présidence ( 52-76 ) du Général de Vitrolles, on refait le monde sous le marabout qui tient lieu de local , puis à partir de 52-53 sous le Club House en bois de l’association  … les pilotes s’y retrouvent en famille autour d’une table … les vols, essentiellement locaux, alimentent de nombreuses discussions passionnées … la grande majorité des recettes du Club provient alors des baptêmes de l’air : chaque week-end , un avion est réservé à cet effet , les candidats sont nombreux et le public se déplace alors volontiers pour voir voler avions et planeurs …

L’état de la piste en herbe ne permet aucune activité les mois d’hiver …

Le début des années 70 marque le transfert de la gestion de la plateforme des mains de l’aéroclub dans celles de la Chambre de Commerce et de l’Industrie : celle-ci construit alors les locaux de maison de l’air ainsi que la piste bitumée et ses taxiways afin de permettre l’exploitation d’une ligne commerciale Gap-Paris ( 72-77 ) . Le Club house, abandonné depuis 1972, sera démoli à la demande des services compétents pour trop grande proximité avec la route, emportant avec lui de nombreux souvenirs ; la page est tournée mais il reste tant à faire …

Publié dans Recit | Marqué avec , , | Laisser un commentaire