Récit d’un vol presque ordinaire

Tallard, ou la porte du rêve…

La journée s’annonce prometteuse. Les premières bulles s’épanouissent dans un ciel serein. Les grands oiseaux inertes, aux ailes  majestueuses attendent , sagement alignés, la brise qui va leur donner vie.

 

Le largage a eu lieu le long de la falaise de la petite Ceüze, rapidement la montagne de Ceüze puis le pic de Bure nous prodiguent de leur souffle bienveillant. La montagne de Feraud prend bientôt part à la fête sa respiration puissante nous offre une traversée détendue de la vallée du Drac. Le Valgaudemar ne demande qu’à nous accueillir. Les Bans majestueux sont l’ultime messager de la nature qui a décidé de nous livrer l’accès à son domaine le plus intime : le Massif des Ecrins.

Le Pelvoux, puis la montagne des Agneaux nous offrent à leur tour leurs pentes bienfaitrices et le glacier blanc resplendit de sa blancheur immaculée.

La Meije est toute proche mais la masse d’air qui l’entoure n’est plus si propice. Dame nature nous signifie qu’elle ne se livrera pas davantage aujourd’hui.

La sagesse commande le retour. L’aérodrome se rapproche et le rêve prend fin. Deux heures se sont écoulées depuis notre départ lorsque nous reprenons contact avec le sol.

Deux heures d’horloge mais n’étions nous pas hors du temps ?…

La position privilégiée de l’aérodrome de Gap Tallard nous offre un accès rapide à l’un des derniers domaines préservés. La nature nous offre une clé précieuse pour accéder à un monde plus secret et plus précieux encore : celui de la plénitude intérieure, mais elle n’est pas serve et nous devons toujours observer avec humilité les messages qu’elle nous transmet. La transgression peut être lourde de conséquences.

Notre petite structure ne peut offrir le confort et les services d’un grand club. Le bénévolat  en est désormais l’épine dorsale. Vous pouvez découvrir ce que vous-mêmes êtes disposé à apporter : la chaleur humaine. Autour d’un petit noyau de pilotes confirmés et des instructeurs, il y a place pour les néophytes. Ils pourront bénéficier de leurs conseils amicaux et pertinents pour acquérir l’expérience indispensable afin que le rêve ne soit pas altéré par l’inquiétude.

Nos instruments de musique sont :

  • 2 monoplaces récents et bien adaptés à la montagne  (un pégase et un LS4).
  • Un biplace école performant TWIN 2 Acro.

La nature nous fournit la partition. Nous partageons la même passion. Il nous est possible de jouer ensemble.

Ce contenu a été publié dans Planeur, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.