Alexis et l’aéronautique, une passion totale!

Nous vous annoncions, en guise de feu d’artifice, le brevet PPL obtenu le 14 juillet par Alexis Thermed, brillant jeune homme totalement impliqué dans l’aviation!

Prenons le temps maintenant de revenir sur son parcours car il est révélateur d’une passion chevillée au corps et au cœur, alors que sa famille n’évoluait pas du tout dans ce milieu!

Agé de 26 ans, quasi 27, Alexis et l’avion, c’est une histoire qui a commencé tôt…                    à 2 ans et probablement pas toutes ses dents, Alexis vole en Cessna 206 hydro en Norvège…Bon, il y a pire comme début de carrière!                                                                    mais le garçon en a été surement marqué car les études seront très vite orienté aéro, une licence chez nos voisins tallardiens de Polyaéro, Alexis part travailler deux ans à Toulouse (ahhh Toulouse , la ville rose et son bassin d’emplois aéro de rêve!) pour un sous-traitant de ….Airbus, of course, sur la chaine d’assemblage de l’A350.

 

 

 

 

 

 

 

puis une demande de mutation est acceptée vers Marignane, toujours pour la grande boutique mais coté Airbus Hélicoptère, anciennement Eurocopter. Alexis s’occupe maintenant du SuperPuma et revient dans sa région d’origine, natif de Cannes.

 

 

 

 

 

Alexis reviendra finalement à Tallard, avec une embauche au bureau technique de HDF, un des principaux opérateurs de voilures tournantes en France, bien connu des passionnés de vélo ou de rallye car HDF supporte le Tour de France cycliste et le Dakar.

 

 

 

 

Il commencera son PPL à Aix en Provence, lâché sur Cessna 150 puis arrivé sur Gap, Alexis sera relâché sur DR400 par Jean-Yves Masse qui complètera sa formation .Alexis réussira son brevet le 14 juillet dernier lors d’un test réalisé par Frederic Louette.

Comme Alexis le dit lui-même, « on peut dire que j’ai fait deux lâchers! Mais quel kiff de voler seul! » on peut aisément le croire, deux lâchers n’est pas courant surtout sur deux machines si différentes mais le but ultime est bien sûr de voler seul, pouvoir emmener sa famille, ses amis, découvrir ce qui l’a fait travaillé toutes ses années!

Sa première nav solo fut pour …Aix bien évidemment, voire le terrain de ses débuts et y revenir seul maitre à bord!

Le parcours n’est naturellement pas clôturé, loin s’en faut, car Alexis, comme tant de passionné, peut imaginer une suite professionnelle dans le pilotage. Coté job, il ne se limitera pas au bureau technique mais pourquoi pas aussi à la maintenance…

Quand nous vous disions que Alexis avait une passion dévorante!

A quelques jours de son 27eme anniversaire, permettons-nous de te souhaiter plein de bonnes choses, et surtout des jolis vols autour de Gap voire beaucoup plus loin, toujours prudemment bien sur! Encore Bravo Alexis!

Ce contenu a été publié dans Actualités, Articles, Vol Avion, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.