Apprendre à voler

Que ce soit en avion ou en planeur, demandez donc un vol d’initiation avant de vous lancer dans l’apprentissage du pilotage : si vous êtes conquis, ce premier vol comptera dans votre parcours vers le brevet de pilote.

Plusieurs instructeurs sont à votre disposition pour vous assurer un enseignement progressif correspondant à vos capacités. Ils vous guideront tout au long de votre apprentissage.

Piloter un avion

Avant même de penser à prendre les commandes, vous pouvez préparer le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique, le BIA, brevet théorique accessible dès 13/14 ans. Ce brevet vous donnera les bases  d’une future progression en vol mais aussi il vous préparera aux métiers de l’aéronautique (maintenance, radar, électronique, ingénierie…).

Les conditions de préparation pouvant être modifiées en fonction des années, renseignez vous au club.

En France il existe plusieurs brevets de pilote :

L’autorisation de base LAPL :

Il permet de piloter dans un rayon de 30 km autour du terrain d ‘origine, dans un premier temps sans pouvoir emmener de passagers (l’extension « emport de passager » existe de même que des extensions pour des terrains voisins).

Le brevet de pilote privé (PPL pour Private Pilot Licence) :

Ce brevet, plus complet, vous permet de voler partout en France, ou ailleurs dans le monde (sous réserve de valider votre brevet dans le pays) avec des passagers.

Les brevets de pilote professionnel , CPL et ATPL.

Indispensables si l’on veut se faire rémunérer pour des prestations de travail aérien.

A L’Aéro-club Alpin nous pouvons vous préparer aux deux premiers de ces brevets.

Avant tout, il vous faut passer une visite médicale d’aptitude chez un médecin agréé. Une licence assurance de la FFA est indispensable. Ensuite, vous serez prêt à apprendre la troisième dimension avec l’un de nos  instructeurs bénévoles. Selon votre disponibilité, en semaine ou le week-end, un instructeur prendra en charge votre progression ; c’est avec lui que vous irez jusqu’au brevet que vous aurez choisi.

Pour votre premier vol, l’instructeur vous confiera les commandes, après le décollage, pour vous faire ressentir les rudiments du pilotage (comment monter, descendre, virer sans perdre ou prendre d’altitude), ce vol ne durera pas très longtemps (30 à 40 minutes), tout étant si nouveau pour vous.

Chaque vol est précédé d’un peu de théorie, c’est le briefing ; de même, de retour sur le plancher des vaches vous analyserez le vol avec votre instructeur, c’est le débriefing.

Les vols suivants c’est vous qui décollerez avant d’aller faire un peu de maniabilité, votre instructeur vous laissant peu à peu les commandes pour l’atterrissage.

Parallèlement à la pratique, vous travaillerez le manuel du pilote qui vous expliquera pourquoi l’avion vole, vous détaillera les instruments de bord ainsi que leurs fonctions, la réglementation aérienne et vous donnera des rudiments de météo.

Un jour, de préférence une matinée sans vent, votre instructeur vous jugeant apte à faire un tour de piste seul à bord, ce sera le moment de votre « lâché », votre premier vol « solo ». Un vol plein d’émotions qui restera à jamais gravé dans votre mémoire.

Le brevet théorique en poche (examen sous forme de QCM, plus complet que le BIA), vous commencerez, si vous désirez continuer vers le PPL, à apprendre les navigations ou « comment se rendre sur un autre terrain relativement éloigné sans se perdre…. »! Les vols seront beaucoup plus préparés et avec l’aide de cartes aéronautiques vous tracerez de véritables « routes » à suivre scrupuleusement faute de quoi le vol à destination de Montélimar pourra vite vous emmener à Romans ou à Grenoble… Pas de quoi s’affoler, un peu d’entraînement et vous deviendrez un grand navigateur…!

Autre étape importante dans votre vie de pilote : la première « Nav’ solo ». Partir seul dans l’avion, s’assurer que le vol a été bien préparé, tous les documents nécessaires à bord, en pleine forme, une belle météo, le plein d’essence…et vous voilà parti pour un aller retour mémorable. Décollage direction Grenoble, Vinon, ou Saint Auban, gérer le pilotage, la navigation, les communications, gérer aussi ses émotions, et déjà la destination approche. La satisfaction de trouver le terrain, atterrir, puis rejoindre le bureau de piste pour faire tamponner son carnet de vol…le retour est presque une formalité.

Ensuite, quand votre instructeur vous jugera fin prêt et une fois les heures minimales acquises, ce sera le moment du test en vol avec un pilote examinateur qui vous délivrera votre brevet de pilote et le passeport vers de très beaux vols dans notre région ou de merveilleux voyages.

Voilà quel aura été votre parcours depuis le moment où vous avez découvert la plaquette de l’Aéro-Club Alpin au détour d’une salle d’attente et votre brevet de pilote.

Piloter un planeur

Pour passer le brevet de pilote de planeur vous devez effectuer un minimum de 45 vols avec certaines conditions de durée en double commande et de vols en solo. L’épreuve théorique sous forme de QCM vous demande 75 % de bonnes réponses réparties sur 120 questions pour la réussir.
Le maintien de votre brevet dans le temps est sujet à un minimum d’entraînement, soit 6 heures de vol dans les 24 derniers mois avant renouvellement ainsi qu’un contrôle de compétences tous les 6 ans. Sachez que la progression dans la formation passe par un 1er lâcher en solo qui intervient en moyenne entre 10 et 20 heures de vols.
Suivant l’entraînement et l’assiduité il vous faudra compter de 20 à 40 heures pour le brevet.

Pour tout renseignement complémentaire, vous avez toujours le loisir de nous appeler et nous nous ferons un plaisir de répondre à vos attentes.