Vol partagé: Kevin et Guy aux manettes!

Le désir de vol est resté bien présent, malgré la situation sanitaire. A tel point que la première opportunité fut la bonne ! Le club a bien une rubrique « vol partagé » sur son site de résa, mais peu d’inscrits.
Alors Kévin, lorsqu’il eut l’idée d’un vol Tallard Carpentras Vinon Tallard, le proposa en mailing et trouva son partenaire de virée ! Guy répond présent et la manip s’enclenche.

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis Vinon sur Verdon, La présidente d’honneur de l’aéroclub Cadarache Provence, Françoise Humbert, ainsi que Luc Torreblanca et Gérard Legrand rejoignent Kévin et Guy en DR400 F-GCAA à Tallard, puis décollage à deux machines vers Carpentras pour un déjeuner original au restaurant du club,      le  31.

 

 

 

 

 

 

Re décollage vers Vinon pour une visite des installations et rencontre avec les membres !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’un simple vol partagé, cela se finit en sortie interclubs !

Puis retour vers Gap via Serre-Ponçon. Merci à Kévin pour l’initiative de l’opération et Guy pour la réactivité ! Kévin, le club compte sur toi pour la prochaine organisation !

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Lâcher solo à Tallard: attention au baptême humide…

L’aviation a un peu plus d’un siècle, mais n’a pas attendu très longtemps pour inventer quelques pratiques , ou le plus souvent, reprendre d’anciennes traditions. Certains disent que l’on monte à gauche dans un avion en rappel des chevaliers grimpant sur leurs fringants destriers, épée oblige. Le water salute est aussi une pratique généralisée à l’arrivée d’une nouvelle machine, à l’ouverture d’une ligne ou le départ en retraite d’un commandant de bord. Comme cela se pratique aussi en marine.

L’entrée dans le monde aéronautique s’accompagne de quelques bizarreries, les « pots » de remerciements de l’élève à son instructrice/teur et à son club sont les plus fréquents. A l’Aeroclub Alpin, une sorte très particulière de water salute se développe depuis quelques années. Lors du lâcher en solo, l’instructeur, voire le chef pilote… et ses sbires fourbissent leur arme lorsque l’élève, tout à sa béatitude d’avoir réussi l’exploit de ramener l’avion, roule sur le tarmac jusqu’au club. Innocent, il sort du DR400 avec l’air du gars ou de la fille qui a traversé l’Atlantique… cherche des regards admiratifs… et ne trouve qu’un gusse lui courant derrière avec un seau d’eau…

C’est l’aventure arrivée à Jean-François Blanc dimanche 30 mai ! Jean-François, élève de Sidonie Ohlmann, a eu la joie et la surprise de constater que nul besoin de camion-pompes du SDIS de Gandière pour arroser notre nouveau lâcher de l’année.

 

 

 

 

Avec beaucoup d’honnêteté, Jean-François est revenu sur ce premier solo, où l’humidité était déjà au programme…: « La tour me mettant en attente, j’ai repassé en boucle le dernier tour de piste que je venais de faire avec Sidonie, et là, ni une ni deux, je me suis retrouvé trempé ! Être seul dans le cockpit est une drôle de sensation ! Surtout quand on déroule ses check-lists à voix haute et que seul le moteur nous répond ! L’impression de liberté est quand même de courte durée !  »

Au final …  « on est stressé avant, très pendant, et heureux d’avoir réalisé ce à quoi son instructeur nous a préparé et ainsi donné toutes les armes pour réaliser le rêve d’Icare…  »

Jean-François a démarré sa formation l’an dernier, héritant des pires conditions  de progression, entre confinements et mesures ne favorisant pas la convivialité chère au club. Mais, à cœur vaillant… il a poursuivi, bien aidé par son  instructrice Sidonie, qui, libérée des commandes de son triple 7,  a pris en main la progression de Jean-François et a assisté au water salute à la tallardienne…

Bienvenue Jean-François dans le petit monde des personnes ayant volé seuls à bord ! Bonne suite de formation et rendez vous pour le brevet !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Challenge Scotto Turina: le rallye de l’amitié.

Un aéroclub, comme la plupart des associations, c’est une grande famille.                        Vous avez ceux qui bossent, ceux qui profitent de l’air du temps, ceux qui ne font que passer, puis vous avez les dirigeants qui font tourner la boutique, les petits jeunes qui en veulent, les confirmés placides et sûrs de leurs compétences, d’autres plus discrets et à l’écoute. (Serge Boichot  raconte cela très bien dans « mémorables moments d’un instructeur » chez Cepadues).

Et vous avez, au dessus de tous, les Historiques. Eux-mêmes ont du mal à se souvenir de leur année d’arrivée au club, non pas à cause d’une quelconque défaillance de leur mémoire, non ! Mais tout simplement car cela fait très très longtemps… (1963 pour Robert!)

Ils ont vu passer, parfois telles des étoiles filantes, quantités de pilotes, d’élèves pilotes, des charters si on peut dire ! Mais eux sont toujours là !                                                                       A l’Aéroclub Alpin, trois de ces phénomènes ont animé ces 30 à 50 dernières années. Vincent Scotto, Denis Turina et Robert Huet ont la particularité d’avoir été tous les trois au service de la France, aviateurs et marin, tous les trois pilotes de pointus, ces fers à souder qui déchiraient le ciel et nos oreilles en vol à très basse altitude. Vincent et Denis sur Mirage III, dans l’Armée de l’Air, Robert, marin sur Crusader.


Et le club de demander à nos trois illustres  mais discrets amis de parrainer deux opérations du club ! L’automne verra Robert remettre le «Challenge Robert HUET » lors du célèbre concours d’atterrissage. Un spécialiste de l’accrochage du brin d’arrêt sur un porte-avion gigotant parrainant une amicale compétition sur DR400…

Le week-end dernier, le premier « Challenge SCOTTO TURINA» eut lieu à Tallard !           La météo avait bien décidé de compliquer l’affaire mais la ténacité paie ! Vincent et Denis donnent donc leur noms à ce challenge. Ils volaient par tous les temps à très basse altitude, et le rallye aérien s’est naturellement dégagé comme support de ce challenge. Le DR400 n’est pas le Mirage III… mais l’exercice de chercher et trouver des points tournants et quelques lieux mystères n’en était pas moins difficile.

La météo a repoussé le rallye de 2 semaines, passant de 9 à 6 équipages, pilotes et navigateurs, confirmés ou élèves, certains motivés à fond, d’autres en mode balade ! Tout d’abord, un grand merci à vous toutes et tous, vous qui avez accepté la prise de risque d’inaugurer une première, de partir dans l’inconnu d’une courte (50min env) navigation autour de Tallard et Sisteron.

Ce samedi 29 mai, les équipages sont arrivés tôt, prenant leurs consignes au fur et à mesure, traçant leur nav, calculant leurs temps de vol, se répartissant le boulot. La tension était palpable, l’enjeu d’importance !

Vous avez respecté les consignes de sécurité, aériennes et sanitaires, vous avez joué le jeu, et peu importe que certains aient hésité, tourné, re hésité……la géographie locale ne favorise pas les grands espaces dégagés, vous avez eu beaucoup de mérite ! Le routeur avait trouvé des villages cachés derrière les montagnes, des piscines vidées de leur contenu ou des cratères (oui en haute provence il y en a de nombreux,..!) introuvables ! Pardon…maxima mea culpa…!

 

St Genyès.

 

 

 

 

 

Le pont de la Reine Jeanne sur le Vançon

 

 

Sourribes

 

 

Un cratère…du Jabron!

 

 

 

 

 

Eourres

 

 

Orpierres.

 

Comme dans tout concours, un équipage vainqueur fut trouvé ! Leur précision, leur motivation et un peu de chance aussi probablement ont permis à David Julien et Raouf Hammami

de trouver les photos de 5 points tournants et les 2 photos bonus ! Le traçage de leur carte était aussi très précis.

 

 

Bravo à vous deux, vous êtes tenus de remettre votre Challenge Scotto Turina en jeu, la concurrence est prévenue, seule la haute précision mène à la victoire ! Très brillants compétiteurs, Kevin Frausti /Alexis Thermed et Amar Hidoud/Serge complètent le podium.

 

 

 

David, très jeune élève pilote et Raouf, encore très jeune PPL expérimenté, entourent les toujours très jeunes Vincent Scotto et Denis Turina !

 

Le routeur/organisateur/rédacteur remercie tout particulièrement Robert, Vincent et Denis d’avoir accepté ces parrainages, et en particulier Robert qui, à la dernière minute, a remplacé une défection, Alain pour l’intendance parfaite, Denis Potard pour son aide précieuse dans la réalisation du rallye et la remise en état de vol des machines, et Serge pour la validation sécurité de l’opération.

Le soleil était de la partie, la convivialité et le sourire de toutes et tous ont donné au déjeuner un air de vrai redémarrage des activités communes. À très vite pour d’autres aventures aériennes !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Vive le printemps, le retour des beaux jours, et des succés!

Depuis quelques jours, à l’Aca, nous ne pouvons plus nous vanter d’avoir 14 élèves en formation PPL…Oui, le temps passe, les élèves approchent tranquillement de la fin de leur cursus, la météo un peu capricieuse ces derniers jours ne les freinent plus et les réussites tombent!
Louis Fabien, formé par le FI/FE Jean-Pierre Antonpietri, a réussi dimanche 23 mai , son brevet PPL, testé par Serge. Bravo à toi Louis, dont nous avions suivi le lâcher  et tes premières réussites l’an dernier ! Continue à voler prudemment et à prendre de l’expérience ! Le club est toujours à tes côtés. Louis est dorénavant équipé pour tous le métiers de l’aérien. En effet, en BTS maintenance aéronautique chez Polyaero à Tallard, il aura toute latitude à exercer ces talents où il souhaitera. Louis est aussi titulaire du BIA, sa vocation pour les choses de l’air ne datant donc pas d’hier…

Louis, aux commandes du DR400 , au redécollage  de Cannes Mandelieu lors de son test, au dessus du golfe de la Napoule, puis transit côtier…il y a pire endroit pour passer et réussir son PPL, n’est-ce pas?
Autre réussite, Amar, émérite vélivole depuis de longues années, vient de valider sa 150nm avion, ça sent fort le test dans quelques semaines !

Et pour compléter la série, Sebastien, première nav solo bouclée!
Ah oui au fait , tout ça aujourd’hui 23 mai 2021!
Quand on vous dit qu’il fait bon voler dans les Hautes Alpes, à l’Aca…!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Vol planeur: le retour du twin!

Après de longues semaines d’absence, justifiée par une réparation importante sur les commandes de vol, le Grob twin astir du club est enfin de retour! Les vélivoles trépignent depuis quelques jours car les conditions deviennent intéressantes et l’appareil supposé relâcher nos adhérents était hs.

Il reste à réaliser une visite pour valider le CEN, certificat d’examen de navigabilité, et la saison va démarrer! Cumulus et autres pentes génératrices de « pompes », accrochez vous! On arrive!!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Nav solo: ça commence à devenir sérieux…

Dans ces articles, nous faisons souvent l’éloge  des premiers vols solo, le fameux lâcher solo, l’instant où l’instructeur vous fait enchaîner trois tours de piste puis vous demande de vous arrêter devant le club afin de vous faire repartir seul pour la première fois ! Oui, c’est vrai que cet instant est important dans la vie d’un pilote.

Mais pour être tout à fait honnête, la première fois où nous partons vraiment tout seuls se poser ailleurs, loin de notre aérodrome chéri et préféré (celui où nous avons « limé » le bitume et le tour de piste), eh bien cette fois là, c’est peut être ce moment que nous retiendrons avant tout ! Après le briefing du fi, on prépare l’avion seul, on s’installe seul à bord, on part seul, et si pendant le lâcher tour de piste, on a la voix de son fi au bout de la radio si besoin, au cours de ce vol, plus de béquille ! Passé Sierra, je quitte la fréquence… on est TOUT SEUL ! Enivrant et flippant…

Cette semaine, deux de nos élèves ont réalisé cette première nav solo.

Daniel, la cinquantaine, et David, 16 ans, se sont « fait » LFNF, Vinon sur Verdun, en douce, tranquilles Émile… depuis Gap, le long de la Durance, peu de chances de se perdre, mais deux terrains à fort trafic planeur en déroutement, Sisteron et Saint Auban, et Vinon, 6 pages de carte vac pour comprendre où ne pas se poser et une zone interdite en prime, Cadarache, où on construit Iter.

Daniel confirme : « Dans la vie d’un élève pilote, si le premier lâché constitue un événement majeur, la première nav solo n’a certainement rien à lui envier ! En effet, pour la première fois, on ressent cette liberté complète de pouvoir voler d’un point à un autre en quittant le « nid » que représente l’aéroport de nos tours de piste ! Pour le première fois, on ressent aussi cette même liberté aux commandes rendue effective par l’absence de l’instructeur, liberté qu’il faut cependant tempérer par l’obligation de devoir tout gérer tout seul : altitude, puissance, symétrie, cap, log de nav, radio, mais quel plaisir mes amis ! »

F-GDET 120cv pris par Daniel à Vinon.

 

David: «  Pour ce qui est des sensations, c’est juste génial, une liberté inexplicable avec un sentiment de légèreté! On se croirait en Dreamliner sur un Abu Dhabi-New-York! »

Tiens, voilà le vol du cdb sur 787….heu…non, David, tu es encore sur DR400…! Tu nous rappelleras de publier celle sur 787 dans quelques années! On compte sur toi!

Gap-Vinon, Abu Dhabi-New-York, même combat! David a raison, et son enthousiasme est rafraîchissant ! Prochaine étape, les garçons, la grande nav 150nm, encore un peu de travail, et le PPL en vue. Bravo et ne lâchez rien!

ps: merci pour les images et films et respect  aux instructeurs Jean-Pierre Antonpiétri et Serge Boichot

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Vol à voile: remise en route en douceur.

Chaque année, fin mars début avril, comme une marmotte qui sort de son terrier…nous assistons à un étrange phénomène.

Dans tous les aéroclubs comprenant une section vol à voile, on voit une sortie du vélivole des frimas hivernaux. En combinaison bleu de travail,  il se réunie avec quelques confrères dans un hangar encore frigorifié, et il démonte, vérifie, nettoie, graisse, re-vérifie, aspire, remonte, re-démonte, re-re-vérifie, ponce, lustre, brique, re-re-re-vérifie…

il va jusque faire un petit vol de contrôle, histoire de vérifier qui il n’a pas perdu trop la main. Là, on parle de l’instructeur, qui n’a besoin de personne. Le vélivole standard aura lui besoin d’un petit vol de contrôle, et en attendant le retour de notre biplace Twin le bien nommé , le vélivole emprunte une autre machine similaire.

Oui, le vélivole, quand il commence à sentir le cumulus bourgeonnant…rien ne l’arrête…

Affaire à suivre très vite pour le début officiel de la saison VV 2021 à l’Aeroclub Alpin!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

rappel pour les membres: rallye du dimanche 2 mai

un rappel à tous nos membres, pensez  à vous inscrire, si ce n’est déjà fait, et venez vous exercer au rallye aérien, le dimanche 2 mai, en pilote ou navigateur.                        Reprenons l’argumentaire de la FFA:

« Vous voulez augmenter la précision de votre pilotage ? Vous voulez devenir un navigateur précis et fiable ? Vous voulez augmenter votre expérience de pilote ? Vous voulez améliorer la sécurité de vos vols ?
Découvrez le Rallye Aérien ! »

Première édition du rallye à l’aeroclub Alpin, après le concours d’atterrissage en octobre, le club vous propose une autre façon de s’entrainer : une heure de vol bloc bloc en duo pour trouver 5 points tournants et quelques photos sur le parcours. Renseignements auprès de François, inscriptions vers Hélène.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Lâcher solo: jamais deux sans trois!

Jeudi 25 mars, le printemps à peine commencé , et l’Aéroclub Alpin accélère la cadence avec son troisième lâcher de l’année 2021!

Après Sébastien en janvier, Alexandru en février , voilà Sylvie-Anne en Mars!

Félicitations à toi, Sylvie-Anne, pour ce vol réalisé sur DR400 sous la supervision de Patrick Le Moal, ton instructeur! Tu nous disais que ce tour de piste est bienvenu car tu as commencé ta progression il y a de longs mois mais les circonstances, familiales d’abord , puis sanitaires ensuite, ont empêché ce vol plus tôt. Cette étape importante dans la progression valide tout le travail effectué tout d’abord avec Serge puis Xavier, et Patrick a repris le flambeau pour te lancer, confiante, dans ce moment inoubliable.

Sylvie-Anne, originaire de Nice, mais installée dans les Hautes Alpes depuis 10 ans, est d’abord une parachutiste chevronnée, et comme nous l’avions vu avec Sébastien en début d’année, mais aussi Marion et Julien déjà brevetés, la passerelle para/pilotage fonctionne bien, à Tallard! Bonne continuation de progression, Sylvie-Anne!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

52´ avec trois grandes dames

Le ciel est à elles.

quel meilleur titre pour ce doc consacré à trois grandes dames de l’aéronautique française, mesdames Bolland, Bastié, Boucher.

 

Publié dans Histoire | Laisser un commentaire