Water salute: nouvelle version !

Nous vous avons raconté l’histoire du « water salute » récemment, ce salut amical réservé aux bons moments de la vie de votre aéroclub préféré. Uniquement destiné à fêter un lâcher en solo, une grande nav, ou bien sur un brevet. Nous vous avions dit que la technique doit être infaillible, discrétion de l’arroseur, béatitude de l’arrosé encore dans son jus d’adrénaline et d’endorphine, temps acceptable et fraîcheur de l’eau garantie, pour que le geste soit reconnu comme mémorable.

il faut aussi que le vidéaste soit synchrone, et le petit dernier salut humide tomba sur Paul Henri Schnell, âmes sensibles s’abstenir !

Bravo Paul Henri pour ce moment !

Paul Henri est l’élève de Laurent Ramirez, instructeur et professionnellement, pilote de ligne. Comme toutes et tous ces derniers mois, la formation subit les contraintes sanitaires et le mérite des élèves et instructeurs n’en est que plus grand. La patience est La Vertu cardinale !

 

Tiens, en parlant de patience, écoutons Paul Henri nous décrire ce vol :  «C’est  une sensation de liberté totale, aucune appréhension car Laurent est un instructeur extraordinairement patient ! L’envie de me retrouver seul dans l’avion, le fait de savoir que Laurent n’était pas là pour éventuellement rectifier une erreur, m’a forcé  à rester totalement concentré et peut être à effectuer mon meilleur vol depuis mes débuts !».

Il poursuit : «l’euphorie m’a même fait hésiter après mon atterrissage à remettre les gaz pour recommencer!».

 

 

 

Quand nous vous parlions de l’adrénaline….😂

Paul Henri et Laurent, encore bravo et bonne continuation à vous deux !

Ce contenu a été publié dans Actualités, Articles, Histoire, Vidéos, Vol Avion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.